Comment classer ses documents

Comment classer ses documents

Que de documents !

Lorsqu’on débute une recherche généalogique, on peut se sentir un peu perdu face à la diversité des documents disponibles !

que-de-documents

En effet, au cours notre existence, nous conservons toutes sortes de « papiers », de documents (faire part de mariage, livret de famille, diplômes et bien d’autres encore). L’ensemble de ces archives familiales sont vos premières sources d’informations . Elles sont les fondations de votre recherche généalogique. Mais que faire de tous cela ? Par où commencer ? Comment classer toutes ces archives afin d’y voir plus clair ?

Autant de questions, qu’il est juste de se poser. Surtout, quand vient le temps de se lancer dans cette grande aventure, que représente  la découverte de nos origines.

Afin de vous aider dans votre démarche, je vous propose d’étudier le système de classement par catégorie, que Marie Odile MERGNAC (auteure et généalogiste) a mis en place, dans son livre Ma Généalogie : Comment retrouver l’histoire de ma famille ? chez Archives et Culture 2011

Dans le but de simplifier la vie du généalogiste, elle a regroupé les documents par catégories. Pour que cela soit encore plus simple, elle en a créé seulement trois. Lesquelles englobent  trois axes importants en généalogie : La datation des événements, La narration de ces événements, les témoignages .

Elle a appelé ces catégories de documents :

  • Les papiers qui datent
  • Les papiers qui racontent
  • Les papiers qui témoignent

La datation :

Ils renseignent sur l’état civil de vos ancêtres. Ces documents ont jalonné l’existence de nos parents et de nos grands-parents. Ils fournissent aux généalogistes débutants de précieux renseignements. De plus, ils sont souvent conservés par les familles car ils sont chargés en souvenirs

Parmi ces  documents, vous trouverez les :

-Cartes d’identité :

Les premières cartes d’identité pour les personnes d’origines françaises datent des années 20. Ce système est mis en place, pour remplacer l’ ancienne pratique des deux témoins obligatoires. En effet, la seule façon de prouver son identité lors de  démarches administratives, était de venir accompagner de deux témoins. Les premières cartes d’identité furent facultatives et  vraiment impopulaires.

Les cartes d’identité deviennent obligatoires pour tous les Français sous le régime de Vichy en 1940. Mais, il faut attendre encore 3 ans en 1943 pour qu’elles se généralisent

– Livrets de famille

Ils datent de 1877 . L’apparition du livret de famille, est une conséquence direct des incendies en 1871 sur Paris. Son créateur Jules SIMON (1814-1896), voyait les livrets de famille comme la troisième sauvegarde de l’état civil. Car il serait confié aux bons soins de la famille.

– des extraits ou des copies intégrales d’actes d’état-civil

La narration

Ils viennent compléter les précédents, car ils sont plus détaillés. Avec ces documents vous allez plus en profondeur dans la vie de vos parents.

Parmi ceux-ci vous trouverez :

– Les livrets militaires

document-livret-militaire

Ils sont l’équivalents des fiches de matricules que l’on peut consulter dans les Archives Départementales . Ces fiches sont rassemblées dans des registres lesquels sont rangés par année de classe . Pour connaitre la classe de votre parent , vous prenez sa date de naissance et vous ajoutez 20 ans.

– Exemple : Une personne née en 1898 + 20 ans = classe 1918

Pour en revenir au livret, celui-ci était délivré au militaire le jour de son arrivé au corps . Une fois le livret attribué au soldat, il en devenait le propriétaire .

Quelles informations vais-je trouver ?

Le livret militaire  vous renseignera sur  l’état civil, l’état conjugal (marié ou pas), la profession de son possesseur.  Vous y trouverez aussi des détails sur son aspect physique ( la couleur de ses cheveux, de ses  yeux, sa taille, ses signes distinctifs). Ainsi, vous aurez une idée un peu plus précise de l’allure de votre aïeul.

L’Armée, enregistrait également le niveau d’instruction de chaque soldat. Elle notait aussi son cursus scolaire.

De plus, les campagnes , les blessures, et les citations de vos aïeuls seront inscrites.

livret-militaire-campagnes-citations-blessures

– Les actes notariés

Les actes notariés, méritent une attention particulière car ils vous renseignent sur l’état du patrimoine de vos aïeux. De plus, le passage devant un notaire, requière la présence de témoins. C’est une aubaine pour le généalogiste qui peut ainsi déterminer le réseau relationnel de ses ancêtres. En lisant les actes notariés, de votre famille, vous aurez une idée du milieu social dans lequel vos ascendants évoluaient.

– Les diplômes

Le plus connu est sûrement le certificat d’études primaires. il fut créer en 1866 et supprimer en 1989. Il a symbolisé pour des générations la fin du cycle scolaire et l’entrée dans la vie active par la voie de l’apprentissage.

Les diplômes ont un intérêt plus biographique que généalogique. Car, ils racontent le cursus scolaire de nos parents, les écoles qu’ils ont fréquenté , la durée de leurs études.

Dans quels villes ou pays ont-ils étudié ? Ont-ils souvent déménagé ? Ou Sont-ils restés prés de leur lieu de naissance?

Autant de questions auxquels les diplômes peuvent apporter des éléments de réponses. De nouvelles pierres pour votre édifice !

Le témoignage

Ceux-là ont un caractère plus généraliste dans le sens où ils sont plus les témoins d’une époque, d’un mode de vie, de coutumes et de traditions.

Ils ont fait parti de la vie quotidienne de vos aïeux au cours de leurs études, tout au long de leurs activités professionnelles. Les familles conservent ces papiers, en souvenir du temps passé. Peut être par nostalgie. Peut être par devoir de mémoire

  • Tickets de rationnement de la seconde guerre mondiale
  • Cahiers d’écoliers, manuels, bons points……
  • Cartes d’électeur

En conclusion

C’est une méthode de classement parmi tant d’autres ! Elle a le mérite d’être concrète et facile à mettre en oeuvre. Je reconnais que cette méthode n’est pas de moi. Mais, j’estime que les bonnes idées peuvent être partagées.

Voici deux articles en complément