sources-genealogiques

Les sources généalogiques en ligne

Comment retrouver un aïeul

La majorité des Archives départementales, ont entamé une campagne de numérisation d’une partie leurs fonds (ceux ayant plus de 100ans). De ce fait, de nombreuses sources d’informations, sont maintenant disponibles sur internet. Ces fonds d’Archives sont extrêmement riches et diversifiés. Face à cette multitude d’informations, une personne débutante en généalogie, peut se sentir perdue !
Cet article est un petit guide qui devrait vous aiguiller dans vos recherches !

Etape 1 : Les différentes sources généalogiques

Lorsque vous arrivez sur la page d’accueil un site d’archives départementales, vous avez à votre disposition plusieurs sources informations. Vous trouverez ci-dessous les plus importantes pour le généalogiste :
  • Les registres de l’état civil
  • Les tables décennales
  • Les registres paroissiaux
  • Le recensement de la population
  • Les registres matricules militaires

Par exemple : Lorsque vous arrivez sur le portail des Archives Départementales de Saône-et-Loire, vous avez accès aux informations  suivantes.

portail-Archives-Departementales-Saone-et-Loire

Etape 2: Quelle source choisir en premier ?

La première démarche du généalogiste est de découvrir la date de naissance, de mariage puis de décès de son ancêtre. Vous allez donc orientez votre choix sur un des trois premiers point, figurant dans la liste ci-dessus.
Oui, mais lequel ? Me demanderez-vous ?
Cela dépend de l’avancer de vos travaux généalogiques. Cette réponse paraît évasive, mais, elle a tout son sens !
  • Exemple 1 : Vous recherchez le mariage de vos arrières-grands-parents.

Cela correspond à la quatrième génération  dans votre arbre, nous sommes environ au milieu de XIX ième siècle. Pour retrouver la date exacte du mariage, vous allez consulter dans un premier temps les tables décennales. Car, elles regroupent sur une période de dix ans l’ensemble des naissances, mariages, décès pour une commune donnée. Cela sous entend que vous connaissez la commune où ils se sont mariés ! Si ce n’est pas le cas, vous devrez lire toutes les tables décennales du canton.
Les noms y sont classés dans l’ordre alphabétique des deux première lettres. Les tables décennales sont en fait les répertoires des registres d’état-civil. Elles permettent de dénicher rapidement la date de mariage de vos arrières-grands-parents, sans avoir à « éplucher » les registres dans leur intégralité. Pour lire l’acte de mariage, vous devrez ensuite, vous reporter au registre de l’année correspondante.
tables-decennales Nous sommes sur le site des Archives du 71. Dans le formulaire de recherche des tables décennales, vous entrez le nom de la commune et la période de recherche souhaitée. Vous pouvez affiner votre demande en choisissant le type de table décennale (mariages, naissances, décès, divorces).
  • Exemple 2 : Vous êtes arrivé au début du XVIII

La situation se complique un peu car il n’y a plus de table pour vous aider dans vos recherches. Si vous avez de la chance, vous trouverez un répertoire au milieu d’un registre paroissial. Mais ils sont relativement rares. Pour retracer l’histoire d’une personne ayant vécu sous l’ancien régime, vous n’avez pas d’autre choix que de parcourir tous les registres paroissiaux. Cela n’est pas aussi rébarbatif que ça en a l’air. Car les curés se servaient parfois de ces registres comme d’un journal de bord. C’est à dire qu’ils y consignaient les événements marquants dans la vie de leur paroisse. Vous pourrez y découvrir, le passage d’une comète au dessus du village, la description d’une éclipse solaire, le récit des conséquences d’un hivers rigoureux et bien d’autres faits !

En résumé

  Donc, vous allez faire votre choix en fonction de vos besoins :
  • Si votre cherche est antérieure à la Révolution Française : Vous devrez consulter les registres paroissiaux du village où aurait vécu vos ancêtres. Si vous ne trouvez pas vos aïeux, étendez vos recherches aux villages environnants. Les curés pouvaient officier dans plusieurs villages. Donc pouvez retrouver l’acte de baptême de votre ancêtre dans le registre d’un village limitrophe.
  • Si votre recherche est postérieure à la Révolution Française : Vous devrez regarder dans les tables décennales, puis, dans les registres d’état civil.
En fait, pour être plus précise, je devrais écrire : Pour une recherche avant ou après 1793.
Pourquoi cette date en particulier ?
La principale différence se situe au niveau des déclarations des naissances
  • Avant 1792, les parents se rendaient à l’église la plus proche afin de baptiser leur enfant. Le curé ou le vicaire enregistraient les enfants dans leurs registres;
  • Après 1792, dans la majorité des villes et des villages les parents déclaraient leur enfant auprès d’un officier d’état civil. De ce fait, on parle plus de baptême mais de déclaration de naissance.

Registres paroissiaux, registres d’état civil quelle est la différence ?

  • Les registres paroissiaux : Avant la Révolution française les personnes ayant reçu le baptême ou enterrés religieusement étaient inscrites par le curé ou vicaire de la paroisse dans des registres.
  • Les registres d’état civil : A partir 1792 la tenue des registres est retirée aux gens d’église. Elle est confiée aux officiers d’état-civil. En conséquence, vous ne trouverez plus d’acte de baptême mais des déclarations de naissance. Le père, accompagné de témoins se rendaient dans la maison communale pour déclarer la naissance de leur enfant.

Autres documents

Le recensement de la population ainsi que les registres de matricules militaires apportent des renseignements sur le lieu et sur la date de naissance. ils peuvent vous venir en aide lorsque vous êtes bloqués dans votre investigation.
Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas